default-logo
Teléfono : +34 932 021 335
info@oncothermiabarcelona.com

Nouvelle unité d’électro-hyperthermie modulée (mEHT / Oncothermie) à l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla

05 février, 2019

L’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla est l’un des hôpitaux publics les plus importants d’Espagne. Bientôt, il aura le premier équipement d’électro-hyperthermie modulée (mEHT / Oncothermie) situé dans un hôpital public en Espagne.

Le centre médical travaille en collaboration avec le Center for Medical Simulation à Boston.

L’unité de radio-oncologie dudit hôpital a mis au point une étude clinique sur des patients atteints d’un cancer en phase III associant Oncothermie à une chimiothérapie standard et à une radiothérapie.

L’étude clinique est traduite ci-dessous:

Future conduite à tenir sur l’association de l’Oncothermie à une chimiothérapie standard et à une radiothérapie en pratique clinique: points importants des prochaines études cliniques de phase III à l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla (HUMV)

Elisabeth E. Arrojo

Radio-oncologie

Hôpital universitaire Marqués de Valdecilla, Santander, Espagne.

Introduction

Les tumeurs malignes agressives sont généralement hypoxiques. Il est bien connu que l’hypoxie diminue la réponse des tumeurs à la radiothérapie (radiosensibilité). Au moins 2 ou 3 fois plus de dose de rayonnement sont nécessaire pour tuer les cellules hypoxiques par rapport aux cellules bien oxygénées.

 Plusieurs études ont montré que l’électro-hyperthermie modulée (mEHT / Oncothermie) peut augmenter l’oxygénation de la tumeur et, pour autant, atténuer l’hypoxie qui conduirait à une plus grande résistance aux rayonnements, se confirmant comme le moment optimal pour appliquer la radiothérapie 30 minutes après le traitement de mEHT (Oncothermie).

Plusieurs études ont également montré l’efficacité du mEHT (Oncothermie) pour tuer les cellules cancéreuses lorsqu’elle est utilisée seule, c’est-à-dire sans autre traitement du cancer.

C’est pour ces raisons que la combinaison de ces traitements (mEHT + radiochimiothérapie) pourrait entraîner une amélioration du contrôle des tumeurs et de la survie des patients cancéreux. Bien que plusieurs études sur le traitement par mEHT (Oncothermie) chez des patients cancéreux, seule ou en association avec une radiochimiothérapie standard, aient été publiées avec des résultats remarquables, nous n’avons toujours pas suffisamment d’essais de phase III pour préciser le rôle du mEHT (Oncothermie) dans le traitement du cancer.

Objectif

Trois études cliniques de phase III différentes ont été mise au point pour déterminer si l’association d’un traitement par radiochimiothérapie avec mEHT (Oncothermie) au cours des 30 minutes précédant la séance de radiothérapie ou d’un traitement en monothérapie avec mEHT (Oncothermie) , dans les cas de non réponse d’un autre traitement oncologique, elle améliorera le contrôle local (objectif principal) et / ou la survie (objectif secondaire) chez les patients atteints de tumeurs cérébrales de haut grade, de cancers du pancréas ou du cancer du rectum, sans augmenter les effets secondaires du médicament des traitements standards.

Matériel et méthodes

Les patients chez lesquels on a diagnostiqué un gliome de haut grade, un cancer du pancréas ou un cancer du rectum seront divisés en trois essais cliniques de phase III différents. Ces études incluront des patients cancéreux nouvellement diagnostiqués ou des patients présentant des tumeurs malignes récurrentes après un traitement par des thérapies standard. L’étude pour les patients chez lesquels un gliome cérébral de haut grade a été diagnostiqué (stades III et IV) inclura des patients qui recevront un traitement adjuvant après une chirurgie associant la mEHT (Oncothermie) à une chimiothérapie radiologique standard ou au mEHT (Oncothermie) comme seul traitement dans les cas oú il n’y a pas d’indication à la chirurgie, à la chimiothérapie et / ou à la radiothérapie. L’étude clinique sur le cancer du pancréas inclura des patients présentant un cancer localement avancé et, là encore, le traitement par mEHT (Oncothermie) sera associé à un traitement de chimiothérapie par radiothérapie standard dans un cadre néoadjuvant, radical, palliatif ou adjuvant, cela sera le seul traitement dans ces cas. Il peut être traité avec des thérapies standard. La troisième étude concerne des patients atteints d’un cancer du rectum et répondant aux critères du traitement standard par chimiothérapie et radiothérapie néoajduvantes , dans lesquels la mEHT (Oncothermie) sera associée à ces traitements néoadjuvants. Dans toutes les études, lorsque la mEHT (Oncothermie) est associée à une radiothérapie, elle sera toujours administrée environ 30 minutes avant chaque séance de radiothérapie. Les patients ayant des antécédents d’un autre cancer au cours des 10 dernières années en seront exclus.

Les résultats

Trois études cliniques de phase III différentes ont déjà été conçues afin d’être réalisées dans le service de radio-oncologie de l’hôpital universitaire Valdecilla de Santander, en Espagne. Nous avons reçu l’approbation de l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla et de l’institut de recherche “Idival”, qui sera également collaborateur, pour commencer les études, et nous avons également l’assurance nécessaire pour les administrer. D’autre part, il a été nommé un coordinateur pour contrôler et vérifier le bon développement de ces études.

Conclusion

L’électrohyperthermie modulée combinée à la radioyhérapie et à la chimiothérapie standard ou en tant que traitement unique chez les patients cancéreux non candidats au traitement standard semble très prometteuse pour améliorer le contrôle local et la survie des patients cancéreux. Ces études cliniques nous fourniront des informations précieuses sur le rôle de la mEHT (Oncothermie) dans le traitement du cancer et sur son rôle en tant que sensibilisant de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Plus d’information

Arrojo E. (2018): Future conduite à tenir sur l’association de l’Oncothermie avec la chimiothérapie standard et la radiothérapie en pratique clinique – Points importants des prochaines études cliniques de phase III à l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla (HUMV); Oncothermia Journal 24: 59-90 www.oncothermia-journal.com/journal/2018/Future_position_of_oncothermia.pdf