default-logo
Teléfono : +34 932 021 335
info@oncothermiabarcelona.com

Essai clinique dans le traitement de la carcinomatose péritonéale (ascite maligne)

05 février, 2019

Oncothermie et médecine traditionnelle chinoise (MTC) versus chimiothérapie

L’équipe du Dr Pang, Hôpital Clifford de Guangzhou, en Chine, a récemment publié dans la revue Molecular Clinical Oncology (Mol Clin Oncol, 2017 May; 6 (5): 723-732) les résultats de l’essai clinique de phase II sur l’utilisation complémentaire de l’Oncothermie dans la carcinomatose péritonéale avec ascite maligne.

L’essai clinique vise à développer une alternative sûre et non toxique au traitement conservateur conventionnel de la carcinose péritonéale avec ascite maligne (PCMA), en appliquant l’Oncothermie combinée à la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) «Shi Pi», par rapport à la chimio-perfusion intrapéritonéale standard (PCI).

Un essai clinique contrôlé randomisé (phase II) d’un centre unique et ouvert avec deux groupes parallèles (ratio d’allocation, 1: 1) a été mené pour étudier l’efficacité et l’innocuité de l’Oncothermie + MTC (groupe d’étude, SG) versus le standard PCI (groupe témoin, CG) chez les patients atteints de carcinomatose péritonéale (PCMA).

Un total de 260 patients atteints de PCMA ont été assignés au hasard aux deux groupes (130/130). L’Oncothermie a été appliqué pendant 60 minutes par session tous les deux jours pendant 4 semaines, soit un total de 14 séances. La décoction de MTC a été administrée par voie orale, à raison de 400 ml par jour. Dans le groupe CG, la chimiothérapie a été administrée avec du cisplatine (30-60 mg) et du fluorouracile (500-600 mg / m2) deux fois par semaine. Le taux de réponse objective (ORR), la qualité de vie (QoL) et le taux d’événements indésirables (ARE) ont été évalués dans les deux groupes un mois après le traitement.

La présente étude est enregistrée sur ClinicalTrials.gov (NCT02638051). Aucun cas n’a été perdu ou exclu (0/260).

  • Le ORR en SG fut de 77,69% (101/130) contre 63,85% (73/130) en CG (P <0,05).
  • La QoL en SG fut de 49,23% contre 32,3% en CG (P <0,05).
  • Le ARE en SG fut de 2,3% (3/130) contre 12,3% (16/130) en CG (P <0,05).

Tous les événements indésirables furent de grade I

Les résultats

La combinaison d’Oncothermie et de MTC permet un meilleur contrôle de la PCMA par rapport à la chimiothérapie standard en réduisant la toxicité. Chaque élément de la combinaison sont des traitements non toxiques facilement tolérés par les patients. Par conséquent, ce traitement combiné peut être de choix en raison de l’équilibre avantages / risques qu’il implique.